VACANCES A LA PLAGE, LES DANGERS DE LA MER

0

 POPONGUINE/NDAYANE – Les grandes vacances arrivées, les enfants et ados se précipitent à la mer. Le grand bleu est un élément indomptable auquel il faut faire très attention.

SURVEILLER LES PLAGES DE NDAYANE LISSE ET THIOUPAM.

La mer est une étendue d’eau naturelle qui peut présenter des dangers cachés. Sur la petite côte sénégalaise, l’hivernage favorise un brutal changement de profondeur, un courant qui vous entraine malgré vous.

Il vaut mieux donc de ne jamais laisser les enfants se baigner seuls, surtout sur une plage non surveillée. La commission sécurité de la mairie de la commune de Popenguine/Ndayane, peut former des jeunes volontaires à la surveillance et aux premiers secours. En cet été, les noyades arrivent très vite et même dans une mer sans vagues. La mer à Poponguine est rocheuse, même si elle semble peu profonde, elle présente des dangers. Une hydrocution peut faire perdre connaissance et entrainer une noyade.

Des collégiens et groupes d’adolescents viennent souvent des villes ou villages pour profiter des belles plages de la commune de Popenguine-Ndayane. Beaucoup de ces jeunes ne savent pas nager et ils ont honte de porter des gilets de sauvetage.

Le danger est réel, surtout qu’il y a un adage qui dit que la mer de Poponguine n’aime pas les étrangers.

En cas de mauvais temps, mieux vaut ne pas s’approcher de la plage, même pour admirer les grandes vagues de la mer en colère.

Sur la plage petite plage de Poponguine, des maisons terrassées par l’avancée de la mer, représentent un danger pour les enfants.

ALASSANE FAYE

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.