Pourquoi les politiques lancent-ils des ballons d’essai ? (Par Babacar BA)

0

La technique est souvent utilisée pour tester une idée dans l’opinion, observer et mesurer la virulence des réactions avant de prendre la véritable décision politique. L’ampleur de l’éventuelle polémique peut ainsi faire reculer le décideur sur un sujet, ou l’inciter à s’adapter ou modifier son discours ou encore sa décision. Le ballon d’essai peut également être l’occasion de remettre un sujet au cœur du débat public. En créant la polémique, l’attention des médias et de l’opinion publique est attirée. Pour autant, la « cacophonie » (réelle ou simulée) fait passer l’idée que la décision finale n’est pas encore prise, et que l’heure est au débat et aux discussions.

Dans certains cas, cette stratégie de communication peut aussi servir de « contre-feu » pour détourner l’attention. Lorsqu’un sujet embarrasse, il n’est pas rare qu’une polémique soit lancée sur un sujet clivant, mais très éloigné. Le nouveau sujet fait réagir et parler, chacun donnant sa position. L’espace médiatique est occupé.

La politique n’est pas non plus le seul secteur dans lequel on utilise les ballons d’essai. La technique est classique lors des négociations. Elle permet d’en savoir un peu plus sur les intentions de son interlocuteur et d’adapter sa réponse.

En matière de communication politique, rares sont les choses qui sont laissées au hasard. Et c’est exactement le temps des manœuvres politiques en cette période préélectorale où les ambitions se frottent et que les états-majors politiques s’apprêtent aux difficiles arbitrages sur la constitution des listes des candidats. Mais ceux qui sauront décoder les tendances lourdes de la marche politique resteront concentrés sur l’objectif principal de travailler aux formules gagnantes, raisonnées et raisonnables pour préserver l’unité des dynamiques d’alliances pérennes. C’est mon intime conviction.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.