PÊCHE ILLÉGALE

0


POPONGUINE INFO – PÊCHE ILLEGALE

Suite à notre article du 25 mai dernier, nous revenons sur cette situation qui n’a que trop durée.
Deux jours après les réactions de nos internautes sur la pêche illégale de sardinelles aux larges de Poponguine. Les piroguiers sont revenus ce matin et il sont beaucoup plus nombreux. Les populations n’ont pas d’interlocuteurs.

Nous avons contacté ce matin le chef du service de pêche départemental de Mbour en l’occurrence Monsieur Coly. Lors de notre entretien, ce dernier nous a dit : « je suis informé de la situation c’est inadmissible. Mon agent qui est à la Somone est venu à Guéréo et à Poponguine, il m’a envoyé des photos.
J’ai remonté les informations au niveau de la direction régionale de Thiès.
A Mbour nous ne sommes que trois agents et non équipés.
Seule la brigade environnementale de la gendarmerie peut intervenir, elle est à Dakar.
La pêche de sardinelles et d’anchois est interdite par le code de la pêche. Cette situation est déplorable mais nous sommes impuissants ».

Rappelons que ces piroguiers ne vont débarquer ni à Mbour, ni à Poponguine. Ils vont débarquer à Mbao, Cayar ou Soumbédioune.
Ces sardinelles sont commercialisées et transformées à Dakar où se trouvent les usines et le ministère de la pêche.
Dans cette situation vous notez avec nous, un manque notoire de volonté politique à protéger les ressources halieutiques du Sénégal. Sur toute la petite côte, aucun service de pêche ne dispose de zodiac pour intervenir dans des situations pareilles. La surveillance de la pêche artisanale n’est que de nom.
Les populations de Guéréo à Poponguine sont abandonnées par les autorités. Futur, à quand la rupture?

ALASSANE FAYE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.