Ouverture d’une nouvelle usine de farine de poisson à Sandiara : les précisions du ministère des Pêches et de l’Économie maritime

0

Dans une sortie faite en début de semaine, Greenpeace Afrique condamnait l’ouverture d’une nouvelle usine de farine de poisson à Sandiara. Il s’agit de la deuxième de l’année, après celle de Cayar. Et ce, « malgré l’engagement du ministère chargé des Pêches de ne plus accorder de nouvelles autorisations », selon l’organisation.

Ce qui a poussé le ministère des Pêches et de l’Économie maritime à apporter des précisions sur l’implantation des usines de Bel Meal Suarl et Barna Sénégal respectivement à Sandiara et à Cayar. Ainsi, dans un communiqué rendu public jeudi, « le ministère, à travers la Direction des Industries de Transformation de la Pêche (DITP), tient à préciser que les autorisations préalables d’implantation de ces deux usines datent respectivement du 5 janvier 2018 et du 1er février 2019 ». Le responsable de la DITP, Babacar Banda Diop, ajoute en outre « qu’aucune nouvelle autorisation n’a été accordée » depuis la concertation nationale sur l’industrie de la farine et huile de poisson au Sénégal. Laquelle rencontre, tenue le 24 octobre 2019, a retenu le gel de l’octroi de nouvelles autorisations préalables d’implantation de ces usines.

« C’est deux usines incriminées ont donc bel et bien bénéficié d’autorisation préalable d’implantation avant la concertation nationale sur la question », poursuit la tutelle. D’autant plus que conclut Diop, Bel Meal Suarl de Sandiara et Barna Sénégal de Cayar ont engagé un processus pour l’obtention du quitus environnemental pour bénéficier de l’agrément.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.