Mgr BENJAMIN NDIAYE: « La jeunesse mérite un meilleur avenir »

0

Dans son homélie des JMJ Dakar 2019, le chef de l’Eglise sénégalaise plaidé pour une meilleure prise en charge de la frange jeune de notre nation.

Mettant l’accent sur les causes et les conséquences de l’immigration clandestine, Mgr BENJAMIN NDIAYE a lancé un appel au secteur public et privé de mieux s’investir dans la formation et l’emploi des jeunes.

Aujourd’hui le phénomène des migrants en situation irrégulière a pris des proportions importantes, tant parce que l’offre de main d’œuvre étrangère devient disproportionnée par rapport aux exigences de l’économie qui a déjà du mal à absorber l’offre interne, qu’en raison de l’amplification des migrations forcées. La prudence nécessaire qui doit accompagner l’analyse d’un problème aussi délicat, ne peut pas s’accompagner de réticence ou devenir évasive; surtout parce que ce sont des milliers de personnes, victimes de situations qui semblent destinées à s’aggraver au lieu de se résoudre, qui en subissent les conséquences. La situation d’irrégularité légale n’autorise pas à négliger la dignité du migrant, qui possède des droits inaliénables, qui ne peuvent être ni violés ni ignorés.

L’immigration illégale doit être prévenue, mais il faut aussi combattre de façon énergique les initiatives criminelles qui exploitent l’expatriation clandestine. Le choix le plus approprié, destiné à porter des fruits importants et durables à long terme, est celui de la coopération internationale, qui vise à promouvoir la stabilité politique et à éliminer le sous-développement. Le déséquilibre économique et social actuel, qui alimente pour une grande part les courants de migration, ne doit pas être envisagé comme une fatalité, mais comme un défi au sens de responsabilité du genre humain.

ALASSANE FAYE

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.