Kandam (commune de Diass) : Guy Marius Sagna au chevet des populations préoccupées par la gestion foncière et la spoliation de leurs terres

0

Le député Guy Marius Sagna s’est rendu hier, à Kandam, dans la commune de Diass pour s’enquérir et partager les préoccupations des populations de cette localité décriant la gestion foncière et la spoliation de leurs terres. A l’absence de réactions des autorités de tutelle pour arrêter les travaux sur le site dit ‘’Gros porteurs’’ et restituer aux habitants leurs terres, le  parlementaire promet l’organisation d’une marche nationale regroupant l’ensemble des collectifs pour la défense des terroirs et des victimes de la boulimie foncière.

Le député de l’opposition Guy Marius Sagna, a rendu visite hier aux populations de Kandam (commune de Diass) pour déplorer avec eux l’occupation des terres prévues pour l’extension de leur village par des particuliers. Il a déclaré devant la presse :’’Dans l’unité, nous gagnerons. Ceux qui volent les terres des populations, ceux-là mettent leurs forces ensemble. Ceux-là sont unis pour l’accaparement des terres. Les bandits fonciers sont unis entre-eux. Nous, victimes de spoliation foncière, nous devons être unis pour faire face à la mafia foncière. Selon lui, il est temps d’établir un pont entre toutes les victimes de Kandam, et celles de Boukhou (Diass), de Toglou, de Daga, de Kholpa. L’idée avancée est le premier jalon de l’organisation d’une marche nationale à démarrer dans le département de Mbour. Le député a invité toutes les victimes à faire un bloc pour une solidarité active et agissante pour la préservation, la conservation et la protection de leurs terres. Des manifestations dans les communes et arrondissements mais aussi dans le département de Mbour restent la seule riposte pour informer l’opinion et pousser les « mafiosi fonciers » à reculer. En outre, Guy Marius Sagna a cautionné l’arrêt des travaux démarrés sur le site et le bornage du site par les habitants de Kandam.

Aye Bobo Seydou Sow, porte-parole du jour des habitants de Kandam est revenue pour sa part sur les mobiles profonds de leurs réactions. Selon elle, entre leurs premiers agissements pour dénoncer les premières occasions du site et hier, les choses sont allées vite. D’une part, un espace vaste de plusieurs hectares a été clôturé en dur et d’autre part, des villageois sont venus borner le reste du site de Kandam ’’Gros porteurs’’. Aye Bobo Seydou Sow a fait un appel aux autorités pour permettre aux Kandamois de pouvoir disposer d’espaces pour la construction d’un poste de sécurité de proximité de gendarmerie, d’infrastructures socioéducatives, d’un dispensaire, d’un marché, d’une caserne des sapeurs-pompiers et permettre l’extension de ce village.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.