Emigration Clandestine – l’appel aux jeunes de Popenguine – Ndayane « ce qui se passe ici (Mauritanie) est très grave… »

0

Dans un entretien avec popenguine.info, Monsieur O.M.C travailleur à la retraite en Mauritanie a tenu à lancer un appel fort aux jeunes de la commune de Popenguine – Ndayane, par rapport à la recrudescence du phénomène « Barça Barsakh ».

« En Mauritanie c’est vraiment l’hécatombe. Beaucoup de corps repêchés ces temps-ci. Les morgues des hôpitaux sont à moitié remplies. Ici la marine mauritanienne est en train de faire un gros travail, ils arraisonnent les pirogues entre Saint Louis et le Sahara. Plus de 400 jeunes ont perdu leurs vies sur les plages de la Mauritanie. Je vais souvent à chaque arraisonnement de pirogue. Des corps sont rejetés par la mer », a confié notre interlocuteur sous le couvert de l’anonymat.

Dans la suite de son intervention avec popenguine.info, il signale que « l’Espagne a doté la Mauritanie cette semaine d’un avion plein de matériels de détection. Mieux, un grand navire qui patrouille de jour comme de nuit. Aussi, certains députés ont déposé une note au niveau de l’Assemblée nationale pour dire que toute personne qui arrive clandestinement et qui est arrêtée dans les eaux mauritaniennes écope d’une peine de prison de 4 a 5 ans, en plus une amande de cinq millions et une interdiction de séjour durant cinq ans. Il faut dire aux frères de Ndayane et Popenguine que les prisons en Mauritanie sont des mouroirs ».

« Hier nuit (lundi) une pirogue contenant une centaine de migrants a été interceptée juste à l’entrée de la zone mauritanienne. Elle a accosté ce matin en Mauritanie la marine est en train de procéder à l’identification des occupants. Dommage que les chefs refusent à tous de s’approcher des lieux meme les journalistes sauf ceux de l’armée. Pour le moment il n y’a pas pas de morts déclarés mais des jeunes fatigués qui doivent être admis dans des structures sanitaires pour des consultations et premiers soins d’urgence »

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.