Elections locales : la majorité opte pour 2022, l’opposition s’accroche à 2021

0


La tenue des prochaines élections locales a fait l’objet d’échanges, hier, dans le cadre du dialogue national. La majorité présidentielle a défendu l’impossibilité de tenir les élections d’ici décembre, comme l’ont voulu les représentants de l’opposition.

Cheikh Sarr, plénipotentiaire de la majorité, a justifié le report par les délais incompressibles du processus d’audit du fichier et révision des listes qui vont aller jusqu’à 11 mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.