COVID-19 : « l’opportunité de repenser radicalement le développement côtier » (CAOPA)

0

La crise économique née du Covid-19 offre l’opportunité de « repenser radicalement le développement côtier », àen misant sur un environnement plus propice au développement d’une pêche artisanale durable, estime la Confédération africaine des organisations professionnelles de la pêche artisanale (CAOPA).

« La pandémie de COVID-19 et la crise économique nous offrent la possibilité de repenser radicalement le développement côtier en Afrique et dans le monde, en créant un environnement porteur pour la pêche artisanale durable, par la mise en œuvre des directives de la FAO », peut-on lire dans une déclaration de la CAOPA. 

Cette déclaration a été rendue publique lundi à Mbour, dans le cadre de la 34e session du comité des pêches (COFI) de la FAO, un espace intergouvernemental mondial au sein duquel les pays membres se réunissent pour analyser et examiner les questions et les enjeux en rapport avec la pêche et l’aquaculture. Cette rencontre prévue jusqu’au 5 février prochain se déroule par visioconférence. Selon la CAOPA, le processus devant aboutir à l’avènement d’une pêche artisanale durable « ne doit pas être mis en péril par la promotion d’une économie bleue basée sur l’expansion de secteurs polluants », au détriment du développement de la pêche artisanale durable. 

La pêche artisanale voit son avenir « actuellement incertain, notamment en Afrique », alors même que sa valeur « est de plus en plus évidente », ainsi que le démontre « le travail de la FAO sur la contribution de la pêche artisanale au développement durable », souligne cette déclaration. La Confédération africaine des organisations professionnelles de la pêche artisanale affirme dans ce sens que la pandémie de COVID-19 et les mesures prises pour la combattre sont « source de difficultés et de souffrance pour les hommes et les femmes qui travaillent dans la pêche artisanale africaine ».  

« Du pêcheur aux transformatrices et aux mareyeurs, toutes les personnes actives dans la chaîne de valeur de la pêche artisanale sont touchées par cette crise, qui aura des répercussions à long terme sur notre secteur », alertent la CAOPA. 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.