Bonne nouvelle – Négociations gouvernement/enseignants: 5 syndicats lèvent leur mot d’ordre, 2 autres en attente

0

Jusque tard dans la nuit, l’Etat et les syndicats d’enseignants ont été autour de la table de négociations pour sauver l’année scolaire. Enième rencontre du genre, l’enjeu qui était énorme aussi bien relativement à la carrière des enseignants qu’à l’avenir des élèves a rendu les discussions longues et difficiles. Au final, un protocole d’accord a pu être signé et des syndicats ont levé leur mot d’ordre séance tenante.

Sans dire exactement le montant total de l’impact financier, le ministre des finances Abdoulaye Daouda Diallo a annoncé que l’Etat est allé plus loin que lors des dernières négociations et a rassuré les grévistes que les montants annoncés dans le tableau sont effectivement le net à percevoir. Suffisant pour que les 5 syndicats du G7 lèvent leur mot d’ordre tout en mettant en garde l’Etat contre toute autre signature avec une quelconque partie. Il s’agit du SELS, du SELS/A, du SNELAS/FC, de l’UDEN et du SIENS. Les deux syndicats du moyen-secondaire, le SAEMS et le CUSEMS préférant attendre l’avis de leur base pour apprécier la suite à prendre.

En attendant la levée du mot d’ordre au niveau des collèges et lycées, l’Etat du Sénégal se félicite de l’issue des négociations non sans prendre des mesures fortes pour la dématérialisation de la gestion de la carrière des enseignants, une autre revendication pour mettre fin aux lenteurs administratives. La partie civile, ayant assisté à la rencontre qui s »est terminée à 2h30 du matin, se porte garante du suivi et de l’application des accords avec le respect strict des échéances annoncées.

Reste maintenant à savoir la réorganisation à apporter sur le découpage de l’année en vue des compositions du premier semestre et aussi les examens finaux. Une opération qui va sans doute appeler à la prolongation de l’année pour rattraper plus de 250 heures perdues par les élèves.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.